Littérature en Lagast 2016

alinéa

Rémi Soulié, qui organise chaque année une manifestation "Littérature en Lagast" sur le thème générique de "l’habitation poétique de la terre", a invité La Route Inconnue à participer à la huitième édition (après les journées consacrées à Genevoix, Bosco, Cadou, Jean Boudou (écrivain occitan), Alain-Fournier, Vincenot et Chamson) pour saluer André Dhôtel et son oeuvre.

Littérature en Lagast a été créé en 2009 par l’Amitié François Fabié dont Rémi Soulié est le vice-président. François Fabié est un poète en langue française de l'Aveyron, né au Moulin de Roupeyrac à Durenque, où s'est déroulée la journée. Cette manifestation littéraire est la manifestation centrale de la Maison d’écrivain François Fabié (à Durenque, en Aveyron) qui permet à celle-ci d’être fidèle sa mission : Être un pôle de rayonnement et de recherche littéraire (voir le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées).

"Littérature en Lagast est une journée de conférences, chaque année dédiée à un auteur. Le fil conducteur de cette manifestation est d’explorer la question hölderlinienne de l’« habitation poétique de la terre » : qu’est-ce qu’habiter poétiquement la terre, un endroit de la terre que la poésie (la littérature) transfigure ? Dès lors, chaque année, depuis 2009, nous invitons des universitaires, des écrivains, des journalistes à nous entretenir d’auteurs (souvent « paysagistes » )pour lesquels cette interrogation est constitutive aussi bien de leur personne que de leur œuvre : Maurice Genevoix (Loire, Sologne, Rouergue), Henri Bosco (Provence), René Guy Cadou (Brière), Jean Boudou (Rouergue), Alain-Fournier (Sologne), Henri Vincenot (Bourgogne), André Chamson (Cévennes), pour les années passées."



bulletin 43 de juin 2016


Nils Blanchard, Patrick Pluen, Rémi Soulié, Michel Lamart, Jean Sarocchi, Philippe Blondeau



Odile ne rencontra personne. Elle éprouvait le désir de blasphémer, tandis que les libellules se lançaient au-dessus des blés. Un merle s'enfuit d'un tas de crottes et, se penchant sur un pommier, il siffla un thème enregistré probablement lors de la création du monde.
(Le Village Pathétique, folio, p. 89)